#Playlist 12 – En Boucle

Une playlist à écouter en boucle pour garder espoir, dans cette prison le long du mirador, on fait de l’exercice, on garde la forme, mais la dame ne prend plus le temps de venir, malgré tout ça, je reste persuadé que le monde est à nous et bientôt nous serons des oiseaux libres.
(Electro Rock)
Attention double reprise! En effet, l’originale de la chanson est extrêmement connue, All along the Watchtower a été écrite par Bob Dylan en 1967 puis popularisée par la version de Jimmy Hendrix en 1968. C’est une superbe chanson, qui fait partie des standards les plus repris dans l’histoire de la musique du 20ème siècle, bien que son sens reste un peu obscur. Il est question du livre d’Isaïe mais les analystes hésitent entre chanson mystique pleine de sous-entendus ou supercherie confuse. Bref, cette chanson est superbe et cette version est un arrangement de Rayko (Producteur espagnol) de la reprise par Barbara Keith (version vinyle originale  ici pour les curieux). On redécouvre cette chanson déjà par la manière dont elle est interprétée par Barbara Keith mais également grâce aux ajouts de Rayko. Il y apporte notamment un peu de groove en boostant le rythme en ajoutant une grosse caisse assez puissante. Au final on a un joli mix qu’on se surprend à suivre en bougeant la tête comme un chien en plastique sur la plage arrière de la voiture (copyright IAM).

...

cliquer sur la vignette pour voir un clip de la chanson dans un nouvel onglet
(Electro punch)
Alors non je n’ai pas perdu les voyelles de mon clavier mais ce nom à première vu imprononçable est tout simple c’est : Masterkraft. C’est un duo canadien de DJ originaires de Toronto, ce titre est sorti en 2006 sur leur premier album The looks.
J’ai découvert cette chanson il y a assez longtemps dans une vidéo de ski freestyle, ça collait parfaitement aux images, toute la BO de cette vidéo est vraiment bien (quelques extraits dispo sur Dailymotion par ) On a ici un son electro bien entraînant un bon titre qui met dans l’ambiance. On y découvre une voix de robot qui répète « make your bodywork » durant la chanson, difficile de savoir quel est le sens exact, bodywork signifie faire de l’exercice mais veut également dire « carrosserie de voiture ». Bon est d’accord on s’en fout, on cherche pas la profondeur des paroles, c’est du bon son un point c’est tout.
 
cliquer sur la vignette pour voir un clip de la chanson dans un nouvel onglet
(Electro Funk)
Méchante reprise de la célèbre basse de The Message de Grandmaster Flash, un des titres pionniers du Hip-Hop mondial. Une ligne de basse qui était elle même empruntée initialement à Panache dans le titre Every Brother Ain’t a Brother. Ce groupe de Hip-hop alternatif de San Francisco propose une version surboostée qui envoi du lourd, la basse, déjà bien présente dans les morceaux  originaux, est encore amplifiée et ça tape dur. Ajoutez à ça un flow original et un refrain chanté, ça fait une bombe! ça y est vous ne contrôlez plus votre corps!

 

cliquer sur la vignette pour voir un clip de la chanson dans un nouvel onglet
(Electro Sad)
Grosse découverte pour ma part, je ne connaissais pas ce groupe Marseillais qui fait une sorte d’electro/pop/rock très cool avec tout un univers un peu retro! Ce titre est très intéressant pour diverses raisons, je l’ai qualifié d’electro sad, car pour moi il se dégage une sorte de mélancolie dans cette musique et la voix du chanteur est très dark. Ensuite, on peut noter une belle inspiration à la « Giorgio Moroder » avec ce synthétiseur répétitif en arrière plan du morceau qui fait un peu penser à Chase. En plus, à la fin on a un méga solo de guitare type Hard Rock des années 80-90, il s’insère parfaitement dans la chanson ça clôture super bien ce titre fort agréable.
Enfin, je vous invite à aller voir le clip que je trouve très original. On y voit des hommes nus qui sont traqués dans une forêt par des animaux en tenue de chasseurs (c’est pour ça qu’on entend des bruits de sanglier au milieu de la chanson et des coups de fusil). Ça peut susciter une certaine gêne, c’est très bien fait, une sorte d’hommage à Chantal Goya et son lapin qui avait un fusil…
cliquer sur la vignette pour voir un clip de la chanson dans un nouvel onglet
..
( Rock sudiste)
Il y a beaucoup à dire sur Lynyrd Skynyrd, tout d’abord c’est un groupe au destin tragique dont une partie des membres (le chanteur Ronnie Van Zant, le guitariste Steve Gaines et le manager) sont morts dans un accident d’avion durant leur tournée américaine en 1977, les autres ont survécu au crash et ont reformé le groupe. Ce groupe est notamment connu pour son fameux « Sweet Home Alabama« , c’est un groupe de rock sudiste, ils sont la tête de pont de ce courant du rock américain, courant qui vient un peu en contradiction avec l’éclosion de la pop rock des années 70. Ainsi, ce style mélange des inspirations blues et country et se caractérise par l’emploi de beaucoup de solos de guitare électrique, Lynyrd Skynyrd allant même jusqu’à mettre 3 guitaristes solistes de front sur scène. La chanson débute par une ballade à la guitare electro acoustique et finit en trombe avec un solo d’un autre monde! Je n’ai pas honte de dire que je l’ai réellement découverte il y a quelques années grâce au jeu guitar hero! Quel bonheur quand on arrive à terminer le solo jusqu’au bout (plus de 4 minutes quand même!). Solo assez exceptionnel qui commence à 4:55 et qui ne s’arrête jamais car la chanson fini en fade out (fondu où le son diminue progressivement alors qu’ils continuent à jouer). Je l’avais aussi découverte sans le savoir initialement dans le film Forest Gump , ça se passe dans la scène ou Jenny la copine héroïnomane de Forrest est à deux doigts de se suicider, on entend la partie juste avant le solo puis un bout du solo Le solo est coupé très habilement car on ne s’en rend quasiment pas compte et les changements de rythme correspondent à l’image, notamment quand elle s’accroupit, ça fait une effet très réussi. Cette scène et cette musique m’avaient toujours marqué mais je n’avais jamais pris le temps de chercher à quoi cela correspondait. Enfin, pour la petite anecdote, le groupe avait pris l’habitude dans leur concert de jouer Free Bird lors du dernier rappel afin que le public la réclame à corps et à cris. C’est tellement devenu une habitude, que le public la réclamait à chaque rappel et que cela s’est exporté dans d’autres concerts de divers artistes pour la plaisanterie. La légende dit même qu’on aurait entendu le public de Britney Spears demander Free Bird lors d’un rappel!
cliquer sur la vignette pour voir un clip de la chanson dans un nouvel onglet

.Playlist n°12, playlist d’après Pâques, je ne vous offre pas de lapin ou de cloche en chocolat, mais de l’electro et des solos de guitare! Yeah!

..
Parce que la bonne musique ça se partage

Fred

Un commentaire sur « #Playlist 12 – En Boucle »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s