Archives du mot-clé jazz

#Playlist 4 – En Bucle

Una playlist para escuchar en bucle y saber ¿Quién tendra tu amor? Pregunta eterna que nos planteamos todos desde de las calles de Twin Peaks, San Francisco, hasta Latinoamerica. Yo, lo tengo. Y para ustedes, no se preocupen, no todo está perdido. Enjoy
(Reggae)
Un gran artista jamaiquino que hace parte del movimiento reggae de los años 70. Fue influenciado por black music de los años 60 y  por Otis Redding o Los Temptations. Hacía bastantes covers de Bob Marley u otras canciónes soul de Marvin Gaye por ejemplo.
Su cover de la magnifica  canción Ain’t No Sunshine  de Bill Withers es también una obra maestra. Regresando a esta canción de reggae, con acentos soul y que tiene una fuerza difficil de describir, porque su rendimiento vocal me sorprende cada vez que lo escucho. Es la historia de un hombre que se da cuenta que su mujer ya no lo quiere, ella habla durante su sueño diciendo que ya no quiere estar en sus brazos. El le pregunta entonces « ¿Quién tendra tu amor cuando me haya ido? ». Me gusta esa manera de cantar una decepción amorosa, tratando de jugarse la última carta, esperando recuperarla pero ya sabemos el final de la historia. Para rola triste, emana fuerza, gracias al tratamiento reggae, y es esta energía la que me gusta.
..

Dale clic al imagen para escuchar la cancion en otra pagina
(R&B)
Si ustedes estan buscando la nueva Amy Winehouse, podemos empezar mirando el label TRU-THOUGHTS que produce artistas como Alice Russel o Harleighblu. Esta joven mujer sale desde algunos años con un pequeño exito y colabora con franceses (Cantó con Hocus Pocus pero ya hablare un dia de ellos). Este título, que sale de su último álbum, es muy bueno, el bajo es bien intenso y hace pensar a una producción Hip-Hop, la batería golpea fuerte. No se bien en que estylo pudiera clasificarla, creo que la categoría R&B es suficientemente grande para recuperarla, pero si es buena música!
Su voz soul fascinante nos viaja durante 4min30, y podemos imaginarnos chupando en una terraza ahora que el verano esta ya muy lejos…
Dale clic al imagen para escuchar la cancion en otra pagina
(Música urbana)
Directamente de Puerto Rico (ahora nuevo estado americano?!!?), Calle 13 se destaca entre todos los artistas de reggaeton boricuas. Aunque sus primero exito  (Atrevete) es verdadero reggaeton, dicen que hacen música urbana. Tienen un monton de inspiraciones del Hip-Hop, de la cumbia y de toda la cultura musical latina. Este grupo fue creado por 2 medios hermanos : Residente y Visitante. Esos alias vienen del nombre que debían dar cuando Eduardo, el musico, visitaba a René, el cantante, que vivia en une residencia vigilada. Las letras son generalmente muy chistosas y bien escritas. En vivo, siempre son espectaculares, rodeados de bastantes musicos.
Esta  canción es muy especial, Residente enumera una seria de frases relacionadas con la cultura, la sociedad y la historia de América Latina y habla del orgullo de los pueblos latinos conscientes de esta historia, de sus debilidades y por su puesto sus fuerzas, aunque en América Latina hay muchos países y muchas diversidades políticas. Es un verdadero himno al honor de los latinoamericanos y todos los que conozco están de acuerdo y se reconocen en esta uníon que va más allá de las fronteras.
Normalemente no le doy importancia a los videos que pongo, lo que me interesa es la música, pero este video vale la pena, es muy bonito y para los franceses esta subtitulado. Esta rola me provoca emoción, el coro es lindo, primero en español y después en Portugues para echarle un ojo a Brasil.
Oye
Que viva la América!!
Dale clic al imagen para escuchar la cancion en otra pagina
(Funk)
My name is es una canción que marcó el Hip- Hop, un punto de inflexión , la llegada de Eminem en el Rapgame , que empujaron los clichés heredados de unos años de gansta rap y también permitieron que se popularizara este estilo de música para llevar frescura y descaro . Pero el éxito del rapero de Detroit podría no haber sido tan grande si Labi Siffre , artista Inglés , nunca había cantado la canción que presento aquí . Esta canción funky soul se compone de dos partes : la primera parte nos hace sentir una buena zambullida en los Estados Unidos de los años 70 al igual que en la película Jackie Brown ( la banda sonora es de muy alta calidad). La segunda parte viene después de una pausa musical en el 2  » 09 , y aquí es donde vemos exactamente a donde fue Dr. Dre a pescar el sample para producir la canción de Eminem ! La canción termina con la voz de crooner lover junto con este gimmick que se ejecuta en un bucle, una gran canción que he descubierto y que vale la pena descubrir.
Dale clic al imagen para escuchar la cancion en otra pagina
(Pop Rock)

Para terminar tranquilamente , una hermosa canción de Coldplay de su primer álbum ( lo mejor? quizás, eso se discute) . Canción típica del grupo , balada suave, nostálgica, canción de otoño para mí, pero tan hermosa, con la voz de Chris Martin siempre tan agudo. Empieza con solo una intro de piano y luego vienen las guitarras tan características de este grupo.
Este álbum fue un verdadero éxito, rápidamente permitió al grupo sentarse en una fama internacional y convertirse en uno de los más grandes del pop / rock actual. Es claro que no a todo el mundo le gusta,  se les puede criticar, pero para mí este álbum es una obra maestra. Por último, esta canción tiene la particularidad de incluir una  » pista oculta « , un método de uso frecuente en los discos donde la última canción no es mencionada en la portada y se presenta como un bonus track (oculto) o, en este caso, que inicia después de una pausa (18 segundos) después de que termine la última canción. Esas canciónes son como un « regalo » para el oyente, feliz por descubrir un título o un trozo de canción que no esperaba. En esta mini pista oculta descubrimos una intro voz/guitarra al principio y luego una hermosa melodía compuesta de varias cuerdas y vientos. Chris Martin concluye con una voz poco desesperada y dice que la vida es para vivirla , todos lo sabemos , pero él no quiere vivir solo. ¡Qué bonita manera de terminar un álbum! … y una playlist .

coldplay-parachutes_cd
cliquer sur la vignette pour écouter la chanson dans un nouvel onglet
Y cuatro! Una lista más orientada al amor. Nos vemos dentro de quince días para un sonido más rudo!
 
Porque buena música se comparte

Fred

#Playlist 4 – En Boucle

Une playlist pour écouter en boucle et savoir qui aura ton amour? Une éternelle question que l’on se pose dans les rues de Twin Peaks, San Francisco, jusqu’en Amérique latine. Moi je l’ai. Et pour vous, ne vous inquiétez pas, tout n’est pas perdu. Enjoy
(Reggae)

Un immense artiste jamaïcain qui a fait partie de la mouvance reggae des années 70. Il a été influencé par la black music des années 60 et par des artistes tel qu’ Otis Redding, ou les Temptations. Il effectué pas mal de reprises de Bob Marley ou d’autres chansons soul de Marvin Gaye par exemple. Sa reprise de la fabuleuse chanson Ain’t No Sunshine  de Bill Withers est également un chef d’oeuvre. Pour revenir à ce morceau reggae avec des accents de soul qui est d’une puissance difficile à définir, la performance vocale de ce chanteur me bluffe à chaque fois que je l’écoute. C’est l’histoire d’un homme qui s’aperçoit que sa femme ne l’aime plus, elle parle dans son sommeil, n’est plus bien dans ses bras.
Il lui demande alors qui aura son amour lorsqu’il sera parti. J’aime bien cette manière de chanter une déception amoureuse, il essaie d’abattre sa dernière carte pour la récupérer mais on en connait déjà l’issue. Pour une chanson triste, elle dégage de la force, grâce au traitement reggae de ce titre, et c’est cette énergie qui me plaît.

cliquer sur la vignette pour écouter la chanson dans un nouvel onglet
(R&B)
Si vous cherchez la relève pour remplacer Amy Winehouse, on pourrait commencer par regarder du côté du label TRU-THOUGHTS  qui produit des artistes tel qu’Alice Russel ou encore Harleighblu. La jeune femme connait depuis quelques années un certain succès et collabore pas mal avec des français (elle a notamment chanté avec Hocus Pocus, dont je parlerai sûrement un de ces jours). Ce titre, issu de son dernier album, est très bon, la basse est lourde et fait penser à une production Hip-Hop, la batterie claque juste comme il faut, je ne saurais pas trop dans quel style ranger ce titre, la catégorie R&B est assez large pour l’accueillir, mais toujours est-il que c’est de la bonne musique. Une voix soul envoûtante qui nous porte durant 4min30, on se verrait bien en train de siroter un apéro au soleil en terrasse avec ce son, maintenant que l’été est déjà loin…
cliquer sur la vignette pour écouter la chanson dans un nouvel onglet
(Música urbana)
Venant directement de Puerto Rico, Calle 13 se démarque de tous les artistes de reggaeton qui viennent également de cette petite île récemment rattachée aux Etats-Unis (?!!?). Ils se démarquent tellement, que même si leur premier tube était clairement un titre reggaeton (Atrevete), ils qualifient leur musique de : musique urbaine et bénéficient de beaucoup d’influences telle que le hip-hop, la cumbia et toute la musique latine en général. Ce groupe a été créé par 2 demi-frères : Residente et Visitante, leur deux pseudosse réfèrent aux titres qu’ils devaient donner, enfant, quand Eduardo, le multi-instrumentiste, allait rendre visite à son demi-frère, René le chanteur, et quand pour entrer dans les grandes résidences privées sécurisées, il fallait préciser si l’on était résident ou visiteur. Leur texte sont généralement drôles et très bien écrits et sur scène ils proposent toujours un grand spectacle en étant notamment entourés de nombreux musiciens.
Cette chanson a quelque chose de très particulier, Residente énumère toute une suite de phrases relatives à la culture, la société ou l’histoire de l’Amérique latine et la fierté de ces habitants conscients de cette histoire, de leurs faiblesses mais surtout de leur force et ce, malgré les différents pays qui la composent et les divergences politiques qui peuvent exister. C’est un vrai hymne en l’honneur des latino américains et tous ceux que je connais approuvent cette chanson et se reconnaissent dans cette union qui va au delà des frontières. Une fois n’est pas coutume, vous pouvez regarder la vidéo, en général, je ne fais pas attention au clip, je mets les liens uniquement pour l’écoute, mais là le clip est très beau et en plus on peut activer les sous-titres en français. Cette chanson donne des frissons, le refrain est très beau, d’abord en espagnol puis chanté en portugais après le deuxième couplet pour le clin d’œil au Brésil.
Oye
Que viva la América!!
cliquer sur la vignette pour écouter la chanson dans un nouvel onglet
(Funk)
My name is est une chanson qui a marqué le Hip-Hop, un tournant, l’arrivée d’Eminem dans le rap game, qui a bousculé tous les clichés hérités de quelques années de gansta rap et a aussi permis de popularisé ce style musical en y apportant fraîcheur et insolence. Mais ce succès du rappeur de Detroit n’aurait peut être jamais été si grand, si Labi Siffre, artiste anglais, n’avait jamais chanté la chanson que je vous présente ici. Cette chanson soul/funk est composée de deux parties : la première partie fait penser à une agréable plongée dans les États-Unis des années 70 un peu comme dans le film Jackie Brown (la bande originale est de très grande qualité). La deuxième partie arrive après un break musical à 2″09, et c’est là qu’on voit très bien où Dr Dre est allé pêcher le sample pour produire la chanson d’Eminem!  La chanson se termine avec cette voix de crooner lover accompagnée de ce gimmick qui tourne en boucle, une super chanson que j’ai découvert il y a peu et qui vaut vraiment le détour.
cliquer sur la vignette pour écouter la chanson dans un nouvel onglet
(Pop Rock)
Pour finir en douceur, une  très belle chanson de Coldplay issue de leur premier album (le meilleur? oui sûrement, ça se discute). Chanson typique du groupe, ballade douce, nostalgique, chanson d’automne pour moi, mais tellement belle, avec la voix de Chris Martin toujours si haut perchée et son piano en simple intro alors qu’arrivent ensuite les guitares si caractéristiques de ce groupe.
Cet album est une vraie réussite, il a rapidement permis au groupe de s’asseoir sur un succès international et devenir un des plus grands groupes de pop /rock actuel. C’est sûr que tout le monde n’aime pas forcément, ils sont critiquables, mais cet album reste un chef d’œuvre quoi qu’on en dise. Enfin cette chanson a la particularité de comporter une « hidden track », un procédé très souvent utilisé dans les albums où la dernière chanson n’est pas mentionnée sur la pochette et arrive comme une piste supplémentaire (cachée) ou bien, dans cet exemple, qui démarre après un silence plus ou moins long (qui dure ici 18 secondes) une fois la dernière chanson terminée. C’est une sorte de « cadeau » à l’auditeur, content de découvrir un titre ou un morceau de chanson qui n’était pas prévu. Dans cette mini hidden track on découvre une petite ritournelle voix/guitare au début, puis une mélodie très jolie composée de plusieurs instruments à cordes et à vent, sur lesquels le chanteur pose sa voix. Chris Martin conclut d’une voix un peu désespérée que la vie est faite pour être vécue, nous le savons tous, mais qu’il ne veut pas la vivre seul. Quelle belle manière de finir un album… et une playlist.
coldplay-parachutes_cd
cliquer sur la vignette pour écouter la chanson dans un nouvel onglet
Et de quatre! Une playlist plus orientée love, à dans quinze jours pour du gros son!  
Parce que la bonne musique ça se partage

Fred

#Playlist 3 – En Boucle

Une playlist pour écouter en boucle la Jedi du Hip-Hop East Coast chantant à contre courant de toutes les théories, y compris E=MC², nous exhortant de ranger notre espoir alors que l’on veut simplement que la musique ne s’arrête pas. Enjoy.
(Hip-Hop)
Enfin du 2013 dans mes playlists!! Ce titre est issu de la mixtape « she got game » d’une rapeuse de Snow Hill en Caroline du Nord, mise à part la qualité du flow de la demoiselle (son couplet est le deuxième dans la chanson), ce qui me fait marrer mais qu’à la fois j’admire tout autant, c’est l’originalité de la production musicale. Ecoutez bien la musique, en fond sonore on entend un chant très particulier originaire des Alpes… comment en sont-ils venus à utiliser un sample de chanteur Tyrolien, quand même un des trucs, musicalement, le plus éloigné du gangsta rap et que ça sonne aussi bien!! Respect. Rien à ajouter.
rapsody_she_got_game

cliquer sur la vignette pour écouter la chanson dans un nouvel onglet
(Electro rock)
Atoms for peace est un supergroupe, à savoir, un projet plus ou mois éphémère où des musiciens se regroupent pour faire un album, une tournée ou tout autre projet sans pour autant arrêter totalement leurs activités avec leur groupe d’origine.Dans ce groupe on retrouve donc Thom Yorke au chant (chanteur génialissime de Radiohead), Flea à la basse et au melodica (Ex-Bassiste bondissant des Red Hot Chili Peppers), Nigel Godrich à la guitare et au clavier (le producteur de Radiohead), Joey Waronker à la batterie (qui a joué avec des artistes tels que R.E.M., Beck ou Smashing Pumpkins et enfin de Mauro Refosco aux percussions (qui accompagne actuellement les Red Hot Chili Peppers en tournée). On découvre bien l’influence de Radiohead sur cette chanson electro rock avec la voix si particulière de Thom Yorke, la rythmique est intéressante, c’est assez sombre mais j’aime bien ce qui se dégage dans ce titre qu’on dirait  boosté  à l’infrabasse. Le reste de l’album est dans la même veine  (écouter également Blurred), musique de nuit, d’ambiance de fin du monde pas vraiment pour fêter un anniversaire.
thom-yorke-atoms-for-peace-cover1
cliquer sur la vignette pour écouter la chanson dans un nouvel onglet

E=MC² – Giorgio moroder – 1979

(Electro Disco)

Quelques temps avant la sortie du dernier album des Daft Punk, j’ai entendu parler de Giorgio Moroder pour la première fois. Considéré comme un prophète dans la musique electro, il fait une apparition/contribution sur la piste n°3. Cela m’a intrigué et j’ai découvert que cet italien de 73 ans est réellement un des pionniers de l’utilisation de synthétiseurs dans la musique en général et qu’on peu le qualifier de pape de l’electro disco. Il est à l’origine de nombreux tubes comme I feel love de Donna Summer ou la BO du film Midnight express. La chanson ici est rigolote car à partir de 3’00 ce sont en fait les crédits de l’album du même nom qui sont énumérés avec cette voix de robot. Cet effet est obtenu par l’utilisation du célèbre Vocoder, l’appareil qui fabrique un son synthétique de voix humaine  en analysant les principales composantes de la voix et en les recréant de manière électronique. Le son donne un effet robotique qui était notamment utilisé pendant la seconde guerre mondiale pour passer des messages d’outre-atlantique sans perdre d’information. Il a été énormément utilisé en musique par la suite notamment dans la funk ou l’electro. La chanson se termine avec un petit clin d’œil avec « Thank You Albert » à la toute fin du morceaux. Un peu particulier ce titre mais on s’y attache!  « energy equal MC square!! »

cliquer sur la vignette pour écouter la chanson dans un nouvel onglet
(Dub Hip-Hop)
Bon, j’ai découvert ce titre en jouant à un jeu de basket, et du coup grâce à Jay Z qui produit le jeu et qui a composée la playlist qui tourne en boucle. Santogold, qui changera son nom en 2009, visiblement pour des problèmes de paternité du pseudo, en Santigold (ce qui au final n’est pas plus mal, car elle s’appelle Santi White) est originaire de Philadelphie. On retrouve ici un titre entraînant, difficile à qualifier, entre Dub et Rap militant voire guerrier. Pas évident non plus de traduire le titre, Shove it soit en français : range le, fourre le, met toi le…(on peut décliner selon le degré de vulgarité que l’on souhaite)
Le refrain fait « We think you’re a joke shove your hope where it don’t shine » ça pourrait donner « Nous pensons que vous êtes une blague rangez votre espoir là où il ne brille pas » Je ne sais pas vraiment à qui est destiné ce message, mais attention rebelle!
Gros son, à mettre bien fort, ça envoie du lourd!
cliquer sur la vignette pour écouter la chanson dans un nouvel onglet
(Jazz)
Quand la reprise surpasse l’originale, cette chanson en est le parfait exemple. Je n’ai rien contre Rihanna, mais son tube planétaire Don’t Stop The Music, hit de club parfait pour danser, est réinventé ici, par ce jeune jazzman (34 ans), pianiste de génie, qui en fait un morceau jazzy superbement interprété grâce à sa voix éraillée si particulière et son piano dont les solos sont une pure merveille. L’album The Pursuit est également très bon, entre pop et jazz, beaucoup de piano, du vrai talent et une approche originale du jazz beaucoup moins élitiste et du coup vraiment plus accessible.
cliquer sur la vignette pour écouter la chanson dans un nouvel onglet
Troisième playlist pour rattraper le calendrier, avec 2 morceaux récents, n’hésitez pas à partager, commenter, proposer ou tout autre verbe du premier groupe.  
Parce que la bonne musique ça se partage
Fred

#Playlist 3- En Bucle

Una playlist para escuchar en bucle la Jedi del Hip-Hop East Coast corriendo de reversa de todas las teorías, incluida la de E=MC², nos empuja a apartar nuestra esperanza aunque lo que queremos es que no se acabe la música. Enjoy
(Hip-Hop)
Por fin algo del 2013 en mis playlists!! Este titulo viene de la mixtape « she got game » de una rapera de Carolina del Norte, a parte de la gran calidad del flow de la chava (segundo verso), lo que me hace reir pero al mismo tiempo lo que admiro es la originalidad de la produccion músical. Escuchen bien la música, atras se puede oir un sonido típico de los Alpes… Como fue que pensaron en utilizar un sample de un cantante de Tyrol? Ya que es un estilo de música, que creo yo, es lo mas lejos del gansta rap y que al final se escucha super bien! Respeto y nada más.

rapsody_she_got_game

Dale clic al imagen para escuchar la cancion en otra pagina
(Electro rock)
Atoms for peace es un súpergrupo, significa que es un proyecto donde músicos famosos se juntan par hacer un album, una rola o una gira pero sin dejar totalmente su grupo de origen.
En este supergrupo tenemos Thom Yorke (Cantante buenísimo de Radiohead), Flea en el bajo (Ex bajista de los Red Hot Chili Peppers),  Nigel Godrich en la guitara y piano (productor de Radiohead), Joey Waronker en la bateria (toco com R.E.M, Beck o Smashing Pumpkins) y  Mauro Refosco en los percusiones (que toca ahora en le tour de Red Hot Chili Peppers).
Podemos escuchar la influencia de Radiohead en este título electro rock con la voz tan particular de Thom Yorke. El rythmo es interesante, es muy oscuro pero me gusta mucho el ambiente que hay aquí que pareciera que estuviera amplificado con infrabajo. El album es muy similar (tienen que escuchar a Blurred), música de noche, de fin de mundo, cierto, no apta para festejar un cumpleaños.
thom-yorke-atoms-for-peace-cover1
Dale clic al imagen para escuchar la cancion en otra pagina

E=MC² – Giorgio moroder – 1979
(Electro Disco)
Poco tiempo antes del ultimo album de Daft Punk, escuche hablar de Giorgio Moroder por primera vez. Considerado como un profeta en música electro, hace una colaboración en la pista 3. Por curiosidad, descubri que ese italiano de 73 años es realmente un pionero del uso de sintetizadores en música en general y podemos llamarle como el papá de la música electro disco. Hize muchos exitos como  I feel love de Donna Summer o la música de la pelicula Midnight express. Esta cancion es chistosa porque a partir del minuto 3, podemos escuchar a los creditos del album con voz de robot . Ese efecto viene del uso del Vocoder, una máquina que fabrica sonidos sintéticos de la voz humana analizando las principales partes de la voz y creando sonidos electronicos. El sonido parece al de un robot y fue utilizado durante la segunda guerra mundial para mandar mensajes a través el Atlántico sin perder informaciones. Fue muy utilizado en música después, principalmente en funk o electro. Al final de la cancion le hace ojito a Einstein  con el « Thank you Albert ». Un poco raro el título pero es bien pegajosa   « energy equal MC square!! »

Dale clic al imagen para escuchar la cancion en otra pagina
(Dub Hip-Hop)
Descubri este título jugando basket en juego video, gracias a Jay Z que produjo el juego y compuso la playlist. Santogold, cambio su nombre en 2009, por problemas de paternidad del apodo, en Santigold (es mejor porque se llama Santi White) viene de Philadelphia. Este titulo es fuerte, dificil de decir de que tipo es, entre dub y rap activista casi guerrero. Difficil tambien de traducir « Shove it », en español diria : póntelo, métetelo, encájatelo o todas las palabras similares, depende de la vulgaridad que queramos ponerle!
El coro sale asi « We think you’re a joke shove your hope where it don’t shine » podria decir « pensamos que ustedes son bromas, pon tu esperanza donde no brille »
No se a quien da este mensaje pero parece muy rebelde!
Puro sonido! Súbele al volumen, te pone a vibrar!
Dale clic al imagen para escuchar la cancion en otra pagina
(Jazz)
Cuando el cover supera el original, esta cancion da el ejemplo perfecto. No tengo nada contra Rihanna, pero su exito planetario Don’t Stop The Music, música de discoteca hecha para bailar, es reinventada aquí por este joven jazz man (34 años), super pianista, que hace una rola jazzy muy bien tocada gracias a su voz ronca y sus maravillosos solos de piano. El album The Pursuit tambien es muy bueno, con mucho talento, una vista orginal del jazz menos elitista y entonces mas accesible.
Dale clic al imagen para escuchar la cancion en otra pagina
Tercera playlist par recuperar el calendario, con 2 rolas del 2013, compártela, coméntala, propón o cualquier otras cosas que quieras!
Porque la buena música se comparte
Fred

#Playlist 2 – En Boucle

Une playlist pour écouter en boucle le king chantant l’amour pour cette fille du Liberia ou d’Afrique du Sud  ne sachant pas sur quel pied danser,  le gauche ou le droit? Pepsi ou Cola? Baby, l’important c’est de t’aimer. T’aimer d’amour sucré. Enjoy.
(Pop)
Pour commencer gentiment, une plongée dans la section classique et back to the 80’s. J’adore cette chanson que j’avais un peu oubliée, je n’ai même pas envie de savoir le thème ni le sens des paroles la musique nous porte suffisamment et Michael part encore et toujours dans des superbes envolées vocales. Petit plus, la chanteuse sud-africaine (Liberian girl ? Mouais)Letta M’bulu chante en swahili dans l’introduction.
cliquer sur la vignette pour écouter la chanson dans un nouvel onglet
(Hip – Hop)
Une franco chilienne qui rappe? mais claro!! ça m’intéresse!! Fille de réfugiée du coup d’Etat, elle atterrie à Lille, quelques années plus tard la chanson 1977 de l’album éponyme est utilisée dans l’épisode 5 de la saison 4 de Breaking Bad, truc de ouf!! Blague à part elle a un flow très sympa, une voix qui ressemble à celle de la chanteuse espagnole Bebe, accompagnée ici de deux rappers qu’on croirait sortis de Cypress Hill. Ce morceau s’écoute tranquillement du « pied gauche » comme le titre de la chanson, ça porte bonheur…
cliquer sur la vignette pour écouter la chanson dans un nouvel onglet
(Funk)
Tout le monde connait Daft Punk, mais ce que l’on sait moins, c’est que la majorité de leur tubes sont façonnés à partir de samples de vieilles chansons issues de leur audiothèque extrêmement fournies. A l’origine, le métier de DJ était de passer des disques et de les mixer entre eux pour créer de nouveaux sons, d’où l’usage entre autre du sampling, en récupérant à droite à gauche des morceaux de musiques existants. Ici avec Cola Bottle Baby on remarque que le tube de Daft Punk Harder Better Faster Stronger reprend intégralement le gimmick cette chanson funky en l’accélérant légèrement. Un joli sample qui ne remet pas en cause le talent des deux versaillais mais qui montre bien que le recyclage et le développement durable sont positifs!
cliquer sur la vignette pour écouter la chanson dans un nouvel onglet
(Soul)
Une voix à laquelle on peut difficilement rester insensible, Minnie Ripperton a cette particularité de pouvoir chanter dans 4 octaves et demie et notamment d’effectuer des notes en voix de sifflet, les notes les plus aiguës réalisables par un corps humains, on compte aussi Mariah Carrey ou Christina Aguilera dans ces performeuse mais c’est beaucoup moins classe que Minnie qui nous fait voyager dans un décor en coton avec des petits oiseaux partout.
cliquer sur la vignette pour écouter la chanson dans un nouvel onglet
(Reggae)
Pour finir en douceur, un reggae sucré qui nous vient du Chili!
Deux artistes chiliens dans cette playlist, on pourrait penser à du favoritisme mais c’est un pur hasard. Très cool ce groupe, les paroles sont simples mais efficaces,  faciles à comprendre si on a fait español au collège! Les géologues apprécieront le nom du groupe qui est le nom donné à un supercontinent pendant une aire géologique bien avant l’époque de Jurassic Park :-p
Yes mi Lion!
cliquer sur la vignette pour écouter la chanson dans un nouvel onglet
Et voilà, deuxième livraison de septembre, qui synthétise ce que j’ai pu écouter en boucle, n’hésitez pas à partager, commenter et tout et tout.
Parce que la bonne musique ça se partage
Fred

#Playlist 1 – En Boucle

Une playlist pour écouter en boucle ceux qui rappent pour pour vaincre leur phobie du temps qui passe, tout le monde doit apprendre à un moment donné que la vie n’est pas faite uniquement de miel et de lait, on doit également lutter contre ces pulsions derrière nos ordinateurs d’amour. Enjoy.
(Hip-Hop)
Honte sur moi, je ne découvre les talents d’Outkast que depuis peu, à part les célébrissimes Miss Jackson et Hey Ya, il y a beaucoup de pépites chez les rappers dirty south d’Atlanta. Cette chanson est vraiment particulière dans sa structure : une intro chantée façon soul, un refrain entêtant parlant de la peur du temps qui passe et un couplet rappé de fort belle manière. Un ovni pour moi, une chanson particulière et originale qui ne dure malheureusement qu’un peu plus de 2 minutes.
cliquer sur la vignette pour écouter la chanson dans un nouvel onglet

(Pop)
Une chanson magnifique, créée au départ par le groupe anglais The Korgis et sortie en 1980. Elle a été reprise un grand nombre de fois et notamment par Beck pour le BO du film Eternal Sunshine of a Spotless Mind. Même si la version originale de cette chanson est très belle également, je ne sais pas si c’est le fait de l’associer au film mais je trouve cette version complètement envoûtante et mélancolique. A écouter les jours de pluie.
eternal-sunshine-of-the-spotless-mind
cliquer sur la vignette pour écouter la chanson dans un nouvel onglet
(Reggae)
Quand la fille de Paul Cook batteur des Sex Pistols fait du reggae avec du miel et du lait, ça donne du bon son entre roots reggae et reggae love avec une voix vraiment agréable. Tout l’album vaut le détour, bonne ambiance assurée.
cliquer sur la vignette pour écouter la chanson dans un nouvel onglet
(Jazz)
Quel lien peut-il y avoir entre un jazzman pianiste français et Eminem? Une histoire de sample et de plagiat. Dans sa chanson « Kill You » Eminem emprunte le sample de la chanson du français, du coup, plainte, droit d’auteur et tribunaux.
Mais finalement ce sera arrangement à l’amiable, à base de gros dollars… j’imagine…
cliquer sur la vignette pour écouter la chanson dans un nouvel onglet
(electro)
Alors, il y a beaucoup à dire sur cette chanson, cette version est l’oeuvre d’un duo américain un peu obscur composé d’une chanteuse qui chante faux mais ça a son charme et d’un DJ. La première phrase musicale vous est peut-être familière, pour moi ça a été assez rapidement identifié : « ils ont samplé coldplay!! wow c’est pas mal »  Ecouter les premières notes de la chanson Talk de Coldplay. Bon après quelques recherches, en effet, ce sont les mêmes note mais l’originale de Computer love est en réalité de Kraftwek en 1981 , les allemands qui font partie des fondateurs de la musique electro!
C’est marrant le trajet que peuvent faire 8 notes musique, en tout cas la version de Glass Candy est vraiment sympa, attendre la deuxième partie de la chanson quand le beat grossit (sans mauvais jeux de mots) c’est bien sympa.
cliquer sur la vignette pour écouter la chanson dans un nouvel onglet
Cette première playlist date de début septembre, je ne la poste que maintenant, car l’idée de ce blog est très récente, la deuxième de septembre arrive dans quelques jours ensuite je garderais le rythme de 5 titres tous les 15 et 30 du mois.
Parce que la bonne musique ça se partage
Fred

#Playlist 1 – En Bucle

Una playlist para escuchar en bucle los que rappean para triumphar de sus fobia del tiempo que pasa, todo el mundo tiene que aprender a un momento que la vida no es solamente miel y leche, se debe de luchar contra esas pulsiones atras nuestras  computadoras de amor. Enjoy.
(Hip-Hop)
Que pena, estoy discubriendo a penas los talentos de Outkast, aparte de los titulos muy famosos Miss Jackson y Hey Ya, hay muy buenas canciones de esos raperos dirty south de Atlanta. Esa cancion es muy particular en su estructura : una introduction cantada de maneja soul music, un coro bonito hablando del miedo del tiempo que pasa y una copla muy bien rapeada. Un UFO para mi, una cancion especial y original que dura solamente un poco mas de 2 minutos.
Dale clic al imagen para escuchar la cancion en otra pagina
(Pop)
Una canción magnifica, producida al principio por el grupo ingles The Korgis en 1980.
Fue tomada varias veces por diferentes grupos y especialmente por Beck para la pelicula Eternal Sunshine of a Spotless Mind.
Aunque la primera versión es buena, no se si es porque me gusto la pelicula, pero esta cancion es totalmente fascinante y melancólica. Definitivamente para los días de lluvia.
eternal-sunshine-of-the-spotless-mind
Dale clic al imagen para escuchar la cancion en otra pagina
(Reggae)
Cuando la hija de Paul Cook, el baterista de los Sex Pistols, hace reggae, sale este super sonido entre roots reggae y reggae love, y con una voz realmente agradable. Todo el album vale la pena, si cierto un buen ambiante.
Dale clic al imagen para escuchar la cancion en otra pagina
(Jazz)
Que tienen en commun un jazzman pianista frances y Eminem? Una historia de sample y de plagio. En su cancion « Kill You » , Eminem roba el sample de la cancion del francés, dando como resultado una demanda por derechos de autor y un paseo al tribunal.
Pero al final, hubo un arreglo amistoso poniendo de por medio unos dólares bien gordos… me imagino…
Dale clic al imagen para escuchar la cancion en otra pagina
(electro)
Hay muchas cosas que decir de esa cancion, este titulo es la obra de un duó gringo poco oscuro, con una chica que canta mal pero que se hoye bonito y un DJ. Las primeras notas tal vez las reconocieron, para mi fue rápido : « esos acordes son de Coldplay! Que padre!! » Pueden escuchar las primeras notas de la cancion talk de Coldplay.  Despues de una investigación, son las mismas notas pero Coldplay las tomo en realidad de la cancion original computer love de Kraftwek en 1981, unos alemanes que son parte de aquellos que inventaron la musica electronica europea.
Es muy chistoso ver el viaje que hacen 8 notas de musica, al fin la version de Glas Candy es muy buena, la segunda parte de la cancion es mejor por el beat que se agrega.
Dale clic al imagen para escuchar la cancion en otra pagina
Esa primera playlist es del inicio de septiembre, pero la mando solamente ahora, porque la idea de este blog es muy recien, la segunda de septiembre va venir muy pronto y despues me voy a publicar 5 titulos cada 15 y 30 del mes.
Porque la buena musica se comparte
Fred