#Playlist 9 – En Boucle

Une playlist à écouter en boucle, et pour l’amour du Ciel, il ne faut pas abandonner, on peut toujours trouver de trous pour le paradis, comme cet hommage au roi,  Otis, lui je l’aime et il me donne l’espoir pour continuer.
(Hip-hop)
Voici un titre d’un collectif de rappers New Yorkais qui a connu un très gros succès au cours des années 90. Chacun ayant participé à des projets solos pendant ou après cette période. Les neufs membres qui le composent sont plus ou moins connus :

RZA (producteur de la majorité des titres) – GZA – Method Man (qui fait une belle carrière solo) – Raekwon –  Ghostface Killah – Masta Killa – Inspecta Deck – U-God et pour finir Old Dirty Bastard (très talentueux mais qui a passé plus de temps en cavale ou en prison plutôt qu’en studio) qui est mort en 2004 d’une overdose de cocaïne et d’anti-dépresseurs, marquant un peu  la fin de l’âge d’or du groupe. C’est un rap descriptif, innovateur à l’époque et plein d’énergie, scandé par des mecs qui avant le succès n’étaient jamais sorti de Brooklin si ce n’est lorsqu’il étaient gamins pour aller voir des films de karaté dans Chinatown! D’ailleurs l’imagerie du groupe tourne beaucoup autour de l’Asie, le nom du groupe est celui d’une montagne chinoise, leur chanson comportent beaucoup de samples de films asiatiques,  les polices de caractère utilisées, les pochettes, etc.

Pur produit New-Yorkais des années 90, on est loin de l’image de Friends mais c’est une autre réalité tout aussi intéressante et passionnante. A découvrir ou redécouvrir (pour ma part ce titre m’était sorti de la tête depuis 15 ans), quoiqu’il en soit c’est du bon son.

...

cliquer sur la vignette pour voir un clip de la chanson dans un nouvel onglet
(Rock garage/Electro pop)
On reste à New York  dans un style différent avec ce groupe de Garage rock ou post punk c’est selon. S’il a été fondé à Big Apple et si ses membres sont presque tous nés à NYC, ils ont cependant des origines très variées, chacun des membres du groupe ayant une double origine (Espagne, Danemark, Tunisie, France, Brésil, Italie, Angleterre, Argentine, Russie) on dirait les quarts de finale de la coupe du monde. Ce titre issu du tout dernier album m’a tout de suite plu dès la première écoute. C’est à la fois rock, mais très dansant avec des touches d’electro-pop. La voix de tête du chanteur Julian Casablanca est particulière mais je la trouve vraiment agréable. Je n’en connais malheureusement pas tellement plus sur le groupe qui a déjà sorti 5 albums en 12 ans de carrière, je me rattraperais. Cet album est considéré comme album de transition car plus pop que rock et apparemment il décevrait les puristes qui avaient découverts The Strokes à leurs débuts et les avaient aimés pour leur manière de réinventer un peu le genre. Pour ma part, je les découvre avec ce titre et j’aime bien, y’a un soucis? ;-p
 
cliquer sur la vignette pour voir un clip de la chanson dans un nouvel onglet
(Pop acoustique)
Cette chanson de Jack Johnson, chanteur guitariste surfer californien assez célèbre en France, est tirée de la bande originale du film documentaire sur le surf « Thicker Than Water« . Cette BO est assez magique, de superbes chansons (pas uniquement de Jack Johnson) à écouter au coin du feu sur la plage en train de siroter des noix de coco. Johnson y invite plusieurs guests et propose également ses propres chansons comme celle que je vous présente ici, qui existait déjà sur son album On and On, mais qu’il reprend en acoustique pour en faire un vrai chez d’œuvre. (écouter moonshine également pour le solo de guitare acoustique). Pour couronner le tout, les paroles sont vraiment belles, elles racontent l’arrivée du groupe en Inde certainement sur un spot très tôt le matin pour aller surfer et le refrain donne « And there were so many fewer questions when stars were still just the holes to heaven »qui signifie « Et il y avait beaucoup moins de questions lorsque les étoiles étaient encore simplement des trous vers le paradis » C’est joli c’est tout.

 

cliquer sur la vignette pour voir un clip de la chanson dans un nouvel onglet
(Soul)
Les tributes (hommages à un chanteur mort) sont monnaies courantes aux Etats-Unis, plus ou moins bien réussis en général, et plus ou moins intéressés parfois. Celui-ci est superbe et il concerne le roi Redding. Otis Redding était un chanteur soul, musicien de génie, on lui connait de grands tubes comme Sittin’ on The Dock of The Bay,  I’ve been Loving You Too Long ou encore Try a Little Tenderness.
Il meurt tragiquement dans un accident d’avion en 1967 à l’âge de 26 ans peu avant la sortie de Sittin’ on The Dock Of The Bay.
Il laisse surtout un énorme héritage dans la musique noire américaine, reconnu et admiré dans le monde entier, beaucoup reprendront ses chansons comme Aretha Franklin (Respect) ouThe Rolling Stones (That’s How Strong My Love Is)
J’aime beaucoup cet hommages qui raconte en quelques phrases simple la vie d’Otis Redding. William Bell conclut qu’après sa mort, ce vieux monde ne sera plus le même. Ça n’est ni flagorneur, ni pleurnicheur, c’est réel et très beau.
cliquer sur la vignette pour voir un clip de la chanson dans un nouvel onglet
..
(Soul)
On reste ici dans les années 60 pour finir cette playlist avec amour par une superbe reprise version soul de la chanson des Beatles I Love Her.
Elle est ici adaptée par Ester Philips en « I Love Him ». Les paroles restent exactement les mêmes sauf qu’elle déclare son amour à un homme et ne change que les pronoms. C’est d’ailleurs assez rigolo que cela marche aussi bien pour un homme que pour une femme, comme quoi quand une chanson est bien écrites, on peut en faire des miracles!
Je vous laisse à vos rêveries et cette voix exceptionnelle et une fois n’est pas coutume un peu de flûte traversière…
cliquer sur la vignette pour voir un clip de la chanson dans un nouvel onglet

.

Playlist 9, une playlist mélancolique et tranquille, malgré le peu d’engouement populaire (^^), j’adore faire ça  et je prends beaucoup de plaisir à partager mes playlists!!!!
J’espère que les quelques lecteurs/auditeurs aiment aussi le format, on se retrouve dans 15 jours.
..
Parce que la bonne musique ça se partage

Fred

5 commentaires sur « #Playlist 9 – En Boucle »

    1. héhé oui une petite semaine de retard, mais je prépare une nouvelle rubrique avec le voyage de boucles musicales à travers le temps! whouhou
      Bon courage pour le déménagement!

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s